> Retour...

ELMS / ROUND 5 PAUL RICARD : Balle de match pour l'Alpine !

25/09/2013
ELMS / ROUND 5 PAUL RICARD : Balle de match pour l'Alpine !

- La finale rêvée se profile devant le capot de l’Alpine A450. Sur le Circuit Paul Ricard, l’équipe Signatech-Alpine est en lice pour remporter l’European Le Mans Series 2013.

- Avec 73 points marqués et une victoire acquise depuis le début de la saison, Signatech-Alpine partage la première place du classement général avant la dernière épreuve disputée en France.

- Récents vainqueurs en Hongrie, Nelson Panciatici et Pierre Ragues se relaieront à bord de l’Alpine A450, avec l’objectif de faire écho au titre européen gagné par Alpine-Renault en 1974.


Il y a cinquante ans, Jean Rédélé engageait ses premières Alpine M63 en Endurance. Dans les années 60, la Marque cumulait les succès sur les circuits européens, à l’indice énergétique et à l’indice de performance des 24 Heures du Mans.

Il y a quarante ans, alors qu’Alpine-Renault remportait le premier Championnat du Monde des Rallyes et s’imposait en monoplace dans les rues de Pau, un nouveau programme en Endurance était lancé. L’année suivante, l’Alpine A441 gagnait toutes les manches du Championnat d’Europe des Voitures de Sport-Prototypes, dont celle du Paul Ricard. Ce premier titre international sur circuit mènera vers la victoire au classement général des 24 Heures du Mans 1978, il y a trente-cinq ans.

Aujourd’hui, la renaissance d’Alpine passe également par un engagement en Endurance. Présentée en début d’année, l’Alpine A450 sera alignée au départ des 3 Heures du Paul Ricard, dernière manche de l’European Le Mans Series, avec l’objectif de conquérir un titre continental.

En Grande-Bretagne, en Italie et en Autriche, l’équipe Signatech-Alpine s’est approchée de la victoire avant de s’imposer en Hongrie. Lors de cette ultime confrontation, organisée en France, trois écuries peuvent encore être sacrées.

Signatech-Alpine profite d’une tendance positive. Moins de deux semaines après avoir fêté un premier succès, les « Bleus » sont motivés…

« Nous savons que nous allons devoir nous battre pour ce titre », affirme Philippe Sinault, Team Principal de Signatech-Alpine. « Jusqu’au dernier moment, nous préparons au mieux cette course pour mettre toutes les chances de notre côté. »

« Je n’aborde jamais une course, et encore moins un tel rendez-vous, en confiance », ajoute-t-il. « C’est peut-être ce qui nous fait aller de l’avant. Nous savons ce que nous avons à faire. Et que le meilleur gagne. C’est notre philosophie. Je veux que chaque membre de l’équipe puisse se regarder dans une glace samedi soir en étant certain d’avoir donné le maximum. Il ne faut pas avoir de regrets, ni de remords… »

Marseillais d’origine, Nelson Panciatici évoluera à domicile au Castellet : « Gagner en Hongrie a été un grand moment pour toute l’équipe. Mais ce n’était qu’une étape dans notre saison. Nous voulons aussi gagner en France. C’est d’autant plus important que je me sens chez moi sur le Circuit Paul Ricard. C’est ma course, j’aurai beaucoup d’amis et toute ma famille dans les tribunes. »

Lors des essais collectifs de présaison organisés sur le tracé varois, Nelson Panciatici, Pierre Ragues et Tristan Gommendy avaient été les plus rapides. « L’Alpine A450 avait été compétitive d’entrée », rappelle Nelson. « Et ce circuit est fait pour nos LM P2. Passer à fond dans Signes après la ligne droite du Mistral et prendre la courbe du Beausset sont des moments forts de pilotage. »

« Je ne vais pas me focaliser sur le titre en European Le Mans Series », continue-t-il. « Nous allons d’abord penser à notre propre course. Il n’est pas question de calculer avant le départ. Les stratégies seront à mettre en place selon le déroulement de l’épreuve. Et l’équipe Signatech-Alpine a montré sa capacité à gérer ces situations. »

Pierre Ragues montre une égale motivation : « Nous arrivons toujours gonflés à bloc au départ d’une course. Mais cette victoire en Hongrie nous donne peut-être un peu de folie en plus. Il y a une énorme envie dans cette équipe et tout autour du projet Alpine. »

« Depuis que nous avons roulé sur le Circuit Paul Ricard, nous avons beaucoup travaillé et énormément appris, » ajoute le Normand. « L’expérience acquise avec les pneumatiques Michelin nous aidera. Les essais seront d’une importance capitale. La qualification devrait également être un événement majeur du week-end. Il ne faut pas oublier qu’un point est attribué à l’auteur de la pole position. L’objectif est de gagner l’European Le Mans Series avec la manière. Nous partirons pour monter sur la plus haute marche du podium. Ensuite, la course nous dictera la stratégie à adopter ! »

Pilote junior Alpine, Paul-Loup Chatin sera au départ des 3 Heures du Paul Ricard en LM PC avec l’objectif de remporter le titre dans sa catégorie.

Vingt-six voitures sont inscrites à cette dernière manche de la saison, dont huit LM P2. Le meeting se déroule dans le cadre des World Series by Renault.

Programme :
Vendredi 27 septembre
10h20 – Essais libres 1 (60 minutes)
15h40 – Essais libres 2 (60 minutes)


Samedi 28 septembre
10h50 – Qualifications LMP2 & LMPC (20 minutes)
16h30 – Course (3 heures)

 

SUIVEZ LA COURSE EN LIVE SUR MOTORS TV SAMEDI !

+ toutes les vidéos

Vidéo du jour

+ toutes les photos

Photos du jour

  • GP PAU
  • GP PAU
  • ALEXANDER ALBON 2015 F3
  • DORIAN BOCCOLACCI 2015 F3
  • 24H DU MANS 2014 ATMOSPHERE
  • le mans podium LMP2 2014
  • le mans podium 2014
  • SILVERSTONE 2014
  • PAF4
  • PAF3
  • PAF2
  • PAF
  • REMISE DES PRIX
  • REMISE DES PRIX
  • RICARD
  • RICARD
  • HUNGARORING
    • Facebook
    • Twitter
    • Flickr
    • Facebook
    • Twitter
    • Flickr