> Retour...

24H DU MANS 2016 - JOURNEE TEST : ALPINE ET SES PILOTES PRÊTS POUR LES 24 HEURES DU MANS

07/06/2016
24H DU MANS 2016 - JOURNEE TEST : ALPINE ET SES PILOTES PRÊTS POUR LES 24 HEURES DU MANS
  • Les concurrents des 24 Heures du Mans ont pris la piste aujourd’hui pour la traditionnelle Journée Test.
  • Après avoir signé le meilleur temps de la première séance, la Signatech-Alpine n°36 termine la journée au deuxième rang des LMP2, avec un tour en 3’37’’397.

La Baxi DC Racing Alpine n°35 se classe en neuvième position cumulée, avec un temps de 3’39’’298 également réalisé le matin.

Même si le ciel est resté gris tout au long de la journée, la Journée Test des 24 Heures du Mans s’est déroulée sur une piste totalement sèche et avec une température agréable.

Dès 9 heures, les deux Alpine A460 se sont élancées sur les 13,629 km du Circuit de la Sarthe avec des objectifs différents. Pour Stéphane Richelmi et Gustavo Menezes, associés à Nicolas Lapierre sur la Signatech-Alpine n°36, il s’agissait de passer du statut de rookies à celui de pilotes aptes à disputer la course en bouclant dix tours chacun.

Sur la Baxi DC Racing n°35, Nelson Panciatici, David Cheng et Ho-Pin Tung entamaient un programme d’évaluation des pneus Dunlop sur de longues distances.

Dès son premier run au volant de la n°36, Nicolas Lapierre établissait un chrono de référence pour la catégorie LMP2, en 3’37’’397. Quelques minutes plus tard, Nelson Panciatici plaçait la voiture-sœur au cinquième rang, en 3’39’’298.

Après une heure de pause, la seconde séance était mise à profit pour poursuivre l’exploration des réglages. À un peu moins d’une heure de la fin, l’équipe décidait de tenter des simulations de qualifications.

Las, la sortie de route d’un concurrent se soldait par un drapeau rouge qui mettait un terme prématuré à la séance, puisque des travaux étaient nécessaires pour réparer les rails de sécurité.
Les Alpine A460 n’amélioraient donc pas leurs performances de la matinée.

Tout au long de la journée, les deux voitures préparées par Signatech-Alpine ont accumulé plus de 2000 km. L’équipe va maintenant analyser les données emmagasinées et préparer les voitures pour la semaine de course. Après le montage du moteur et de la boîte de vitesses destinés à la course, les A460 boucleront quelques tours sur le circuit Bugatti pour vérifier leur bon fonctionnement avant la course la plus importante de l’année.

Bernard Ollivier, Directeur général-adjoint d’Alpine : « Même si nos Alpine A460 n’ont pas pu tenter de réaliser le meilleur temps en fin de journée, nous pouvons être satisfaits du niveau de performance affiché. La Signatech-Alpine n°36 a prouvé qu’elle figurait parmi les favorites pour la victoire en catégorie LMP2. Débarrassée de son manque de réussite, la Baxi DC Racing Alpine n°35 a également démontré qu’elle pouvait jouer les premiers rôles. Toute l’équipe a fait du très bon travail pour mettre en confiance les pilotes avant la grande semaine des 24 Heures du Mans. »

Philippe Sinault, Team principal Signatech-Alpine : « C’était une journée importante, qui nous a permis d’appréhender l’espace dans lequel nous allons travailler pendant les deux prochaines semaines. Sur la piste, nous ne cherchions pas spécialement la performance pure, mais elle est venue assez naturellement. Notre tour le plus rapide est particulièrement satisfaisant, car il a été réalisé avec beaucoup d’essence et sur le premier train de pneus neufs de Nicolas. En fin de journée, nous avons été coupés dans notre élan avec le drapeau rouge, car nos deux voitures s’apprêtaient à s’élancer pour des séries de tours rapides. En associant les données récoltées sur les deux voitures aujourd’hui, nous savons où nous en sommes et nous pouvons être confiants dans notre capacité à jouer dans le peloton de tête avec les deux voitures. »

Nelson Panciatici : « Chaque année, c’est vraiment extraordinaire de s’élancer à l’assaut de cette piste mythique. Le premier tour provoque une excitation particulière, puis il faut se réhabituer aux points de repère et aux spécificités du tracé. Ce n’est pas évident car le niveau d’adhérence évolue à chaque tour. Sur le plan technique, nous nous sommes concentrés sur de longs relais pour tester l’endurance et la performance des pneumatiques Dunlop. Comme les conditions météo sont restées constantes tout au long de la journée, nous avons pu travailler sereinement. Je suis impatient d’être à la course car j’ai de très bons souvenirs des 24 Heures : en 2012 lorsque j’avais pris le départ pour ma première participation, ou en 2014 quand nous sommes montés sur le podium du LMP2. »

David Cheng : « Nous avons fait une bonne journée d’essais, la voiture a parfaitement fonctionné et nous avons été en mesure d’aligner les tours avec un bon rythme. Je me sentais bien au volant et mes équipiers ont également réalisé de bonnes performances. Nous voyons une fois encore que la compétition est très serrée cette année, avec une dizaine de LMP2 qui se tiennent dans un mouchoir. Ce sera donc une course très excitante ! Nous allons profiter des jours qui viennent pour achever notre préparation, tout en gardant du temps pour nous relaxer et nous vider la tête. »

Ho-Pin Tung : « Pour les fans, pour les équipes et les pilotes, le temps fort de l’année approche ! Évidemment, il y a beaucoup de spectateurs sur les courses du WEC, mais ici nous sommes dans une autre dimension. Je me souviens de ma première participation, nous avions passé beaucoup de temps derrière la voiture de sécurité, la nuit alors qu’il pleuvait. Pourtant, les tribunes étaient encore pleines de gens transis par le froid. C’est un moment spécial parmi tant d’autres qui s’accumulent année après année. Nous avons fait du bon travail aujourd’hui. La voiture était rapide d’emblée et nous avions donc une bonne base à améliorer. Nous avons encore du temps pour progresser, mais je pense que nous avons un très bon potentiel. »

Nicolas Lapierre : « Notre principal objectif du jour était de permettre à Stéphane et Gustavo de boucler un maximum de kilomètres. Tout s’est bien passé, la voiture semble performante et nous avons pu tester les différents pneus et différentes variations de réglages. Mais il faut garder à l’esprit que les conditions de piste étaient particulières en raison des récentes intempéries. Nous avons beaucoup de données à analyser avant la semaine des 24 Heures. Entre les réunions avec l’équipe technique et le déverminage avec le moteur que nous utiliserons pour la course, le temps va vite passer mais je vais tout de même couper quelques jours pour me reposer. »

Stéphane Richelmi : « Ma journée a débuté avec les dix tours obligatoires pour avoir le droit de participer à la course. Pour cette formalité, j’ai pris beaucoup de marge dans les virages les plus délicats. Avec les faibles appuis aérodynamiques, les réactions sont sensiblement différentes de ce que nous connaissons d’habitude. Ensuite, j’ai attaqué un peu plus fort et j’étais dans le rythme des autres. J’ai trouvé qu’il était assez délicat de faire sa place dans le trafic, surtout avec les concurrents qui ne disputent pas tout le FIA WEC. J’ai hâte de découvrir l’ambiance de la course. Contrairement au Grand Prix de Monaco auquel j’assiste tous les ans depuis toujours, je ne connais les 24 Heures qu’à la télévision. Je m’attends à un choc ! »

Gustavo Menezes : « C’est un début très positif, puisque nous bouclons cette journée avec les deux voitures en bon état et avec des chronos intéressants. J’ai pris le temps de m’acclimater à la piste avant d’augmenter progressivement le rythme. Je suis impatient de découvrir les 24 Heures du Mans en elles-mêmes, car je ne suis jamais venu ici précédemment. Je sais que c’est un événement historique, qui se déroule sur un circuit incroyable. Mais je pense que cela doit prendre une autre dimension avec plus de 200 000 spectateurs dans les tribunes. » 


+ toutes les vidéos

Vidéo du jour

+ toutes les photos

Photos du jour

  • GP PAU
  • GP PAU
  • ALEXANDER ALBON 2015 F3
  • DORIAN BOCCOLACCI 2015 F3
  • 24H DU MANS 2014 ATMOSPHERE
  • le mans podium LMP2 2014
  • le mans podium 2014
  • SILVERSTONE 2014
  • PAF4
  • PAF3
  • PAF2
  • PAF
  • REMISE DES PRIX
  • REMISE DES PRIX
  • RICARD
  • RICARD
  • HUNGARORING
    • Facebook
    • Twitter
    • Flickr
    • Facebook
    • Twitter
    • Flickr